Le nombre de diplômes remis par les HES-HEP dépasse celui des universités !

Général
Université
Vie étudiante

Comme la presse l’a relayé récemment, le nombre jeunes diplômés de troisième cycle est croissant depuis plusieurs années. Passé de 13% en 2000 à 29% en 2015, les jeunes qualifiés sont en augmentation constante. Ceci est surtout vrai pour les femmes qui enregistrent une augmentation plus importante. La raison ? La création des HES (Hautes Ecoles Spécialisées) et HEP (Hautes Ecoles Pédagogiques). Les diplômes remis par les HES-HEP l’an dernier dépassent celui des universités : 16% pour les HES-HEP et 14% pour les universités. Cette tendance date de 2013, année où le nombre de diplômés HES-HEP a dépassé celui des universités.

Source du succès ?

On peut se demander les raisons de cette popularité HES-HEP face aux universités. Plusieurs pistes peuvent être explorées… Au même titre qu’une éducation académique, un cursus dans les Hautes Ecoles permet l’obtention d’un Bachelor ou Master reconnu dans le système de Bologne et donc au niveau européen. Traditionnellement, la différence majeure se trouvait dans les contenus des cursus : les Hautes Ecoles enseignant des métiers et des savoir-faire très concrets, les universités étant plus axées sur la recherche et la théorie. Si cette lecture était peut-être vraie au départ, aujourd’hui, la réalité est bien moins binaire. Les Hautes Ecoles favorisent la recherche au même titre que les universités et il est même possible d’y faire un doctorat.

Serait-ce donc leurs liens qui les rendent plus attractives ? Liées entre elles, les HES proposent des programmes intercantonaux et interdisciplinaires. Pourtant cela existait depuis bien longtemps entre les différentes universités et facultés de Suisse. Un étudiant à l’université de Neuchâtel inscrit par exemple à la faculté de lettres pouvait faire un diplôme interfacultaire avec un cursus ethnologie en lettres, un cursus sociologie et venir à Genève pour des cours de sanscrit. La variation des possibilités était présente.

Un autre angle d’exploration qui semble peut-être celui qui ressort le plus fortement dans les médias serait le dynamisme des Hautes Ecoles. La HEAD à Genève disposera d’un nouveau campus dans les années à venir. Centralisés dans un quartier, les trois nouveaux édifices industriels permettront à la HEAD de libérer ses autres bâtiments pour le développement des cinq autre HES  genevoises. Projet bien utile lorsque l’on apprend que 2017 verra l’ouverture d’une nouvelle Haute Ecole à Genève dédiée à la bande dessinée et l’illustration. Unique en Suisse, elle offrira au départ entre 16 et 18 places sur concours. Si ce cursus est créé par le CFP Arts, la HEAD est partenaire et les diplômés pourront enchaîner avec un parcours Bachelor dans cet établissement.

Les cantons investissent

A l’instar du Valais qui souhaite augmenter le nombre de ses jeunes diplômés, les HES apparaissent comme une valeur d’avenir. Selon le département de la formation valaisan, le financement des Hautes Ecoles aurait un impact direct sur l’emploi, la croissance et l’innovation. La recherche et le développement génère des revenus et les jeunes diplômés tendent à rester dans le canton.

Et les HEP

En pleine croissance, cette formation pour devenir enseignant ne désemplit pas. Certaines écoles sont même trop sollicitées. Pourtant, le syndicat des enseignants romands rappelle que contrairement aux HES ou aux universités, les HEP ont une diversité d’étudiant moins élevées. Ceux-ci ont en effet tendance à moins être issus de l’immigration (16% dans les HEP pour 31% dans les universités) ce qui est représente un pâle reflet de la société suisse si l’on considère qu’environ la moitié des enfants grandissent dans des foyers avec au moins un parent issu de l’immigration. Les HEP doivent encore s’ouvrir au monde dans ce domaine…

Pour plus de détails :

http://www.tdg.ch/suisse/toujours-jeunes-diplomes/story/25845172

http://www.tdg.ch/suisse/suisse-romandecanton-veut-investir-hautes-ecoles/story/22585017

http://www.24heures.ch/suisse/parents-immigres-commissions/story/15776339

http://www.laliberte.ch/news/suisse/un-campus-pour-le-design-371546#.WFJ33_nhCM8

https://www.letemps.ch/suisse/2016/12/01/une-ecole-superieure-bande-dessinee-va-ouvrir-geneve-2017

Derniers articles

11.09.2016  -   0  -  Ecole primaire, Enseignement, Général

En cette période de rentrée scolaire suisse, les grands thèmes de l’enseignement cette année se définissent. Si l’actualité est présente avec les questions d’intégration des enfants migrants, la question du retard suisse dans l’enseignement... Lire plus

17.06.2016  -   0  -  Général

L’année scolaire touche à sa fin. Certaines écoles préparent activement la fête de fin d’année. Les parents prévoient les occupations des enfants pendant les mois à venir. La météo éternellement printanière de ces derniers temps inquiète. Piscine... Lire plus

20.05.2016  -   0  -  Maturité

En mai, les étudiants terminant leurs cursus secondaires II en Suisse se préparent pour certains aux examens de maturité approchant à grand pas. Quelles sont les différences entre les différents types d’examen de maturité ? Sont-ils trop... Lire plus

Cher utilisateur, Nous vous informons que ce site n'est pas optimisé pour Internet Explorer. Afin de bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce site, nous vous invitons à utiliser un autre navigateur tel que Firefox, Chrome, Safari ou Opéra. Bonne navigation sur notre site.